Alain Ehrenberg – La Santé Mentale en France

Cesames en Ligne: Directeur de recherche au CNRS
Directeur du laboratoire Cesames
Sociologue

Thèmes de recherche

Transformations de l’individualisme contemporain

● Souffrances psychiques, « nouvelles » pathologies comme objet sociologique
● Valeur sociale et médicale du cerveau : corps, esprit, société

 

Mots clés

Cerveau ; Esprit ; Société ; Sociologie ; Épistémologie. Pathologie mentale ; Souffrance psychique ; Santé mentale.

Recherches actuelles

Cerveau, Esprit, Société. Afflictions individuelles et relations sociales à l’âge de l’autonomie généralisée.

Le projet porte sur l’attention massive accordée aujourd’hui 1. dans la société, à la souffrance psychique et à la santé mentale, 2. en sciences humaines et sociales, biologie et philosophie, aux émotions et aux sentiments moraux. À ces deux niveaux, la subjectivité individuelle, ses liens avec le corps (le cerveau) et la société sont la cible des préoccupations. Ces objets sont abordés dans la perspective d’une sociologie de l’individualisme qui explore les dilemmes et tensions de la société de l’autonomie généralisée (ou de la démocratie généralisée). Ils prolongent des travaux faits sur le sport, la consommation, l’esprit d’entreprise [Ehrenberg 1991] la télévision et le cyberespace, la drogue et les médicaments psychotropes [Ehrenberg 1995], ainsi qu’une étude de cas sur la dépression [Ehrenberg 1998], qui constitue le point de départ du projet actuel.

 

Ce projet est divisé en deux parties concernant les deux grandes tendances de la santé mentale :
1. La tendance à la démédicalisation, qui s’intéresse au psychologisme : Trois études de cas en cours : l’emploi sociologique du narcissisme, les souffrances sociales, les transformations des politiques publiques.
2. La tendance à la remédicalisation, qui s’intéresse au naturalisme via les neurosciences cognitives : l’analyse porte sur plusieurs niveaux en suivant une ligne qui va de la discussion conceptuelle aux pratiques dans la vie sociale (par exemple, les techniques cognitives dans la réhabilitation psychosociale) en passant par l’analyse des démonstrations en laboratoire et des quelques innovations cliniques (comme la neurostimulation).

Enseignement et direction de recherche

 Séminaire M2R et doctorants – « Anthropologie et sociologie de la santé mentale ».Université Paris Descartes. UFR SHS, Département de sociologie.

 Séminaire « Sciences sociales, Psychiatrie, Biologie » [avec Anne Lovell](Cetsah puis Cesames), 1998 – 2002.

Direction de thèses

Trois thèses soutenues : Livia Velpry (mai 2006) et François Beck (janvier 2006) ; Isabelle Maillard (octobre 2008).
Deux thèses en cours : Baptiste Moutaud et Julien Jupille.

Fonctions et parcours de recherche

• Fondateur et directeur du Centre de recherche Psychotropes, Santé Mentale, Société (CESAMES), CNRS (UMR 8136) – INSERM (U.611) – Université Paris Descartes (2001) ;
• Fondateur et directeur du Groupement de recherche Psychotropes, Politique, Société (G1106, CNRS) (1994-2001) ;
• Responsable scientifique du programme “ Drogues et substances psychoactives ” de l’Association Descartes (présidée par le Pr. François Gros) de 1991 à 1993 ;
• Directeur de Recherche au CNRS depuis octobre 2001 ;
• Chargé de Recherche au CNRS de 1997 à 2001 ;
• Maître de conférence en sociologie à l’Université Paris IX Dauphine de 1985 à 1997 ;
• Assistant de sciences de gestion à l’Université Paris IX Dauphine de 1982 à 1985.

1992 : Habilitation à diriger des recherches, Écoles des Hautes Études en sciences Sociales (EHESS).
1991 : Thèse unique en sociologie, Université Paris VII (Jussieu).
1978 : Thèse de 3e cycle en sociologie, Université Paris X (Nanterre)
1975 : DES de sciences économiques, Université Paris X (Nanterre)
1974 : Maîtrise de sociologie, Université Paris X (Nanterre)
1972 : Maîtrise de sciences de gestion, Université Paris IX Dauphine.

 

Expertise / Revues

.Membre du conseil scientifique de l’École doctorale « Individu, culture, société » de l’université Paris Descartes (depuis 2006)
.Membre nommé de la CSS3 Santé publique, INSERM (2003-2006) .Président du comité scientifique du sous-programme santé mentale, programme CNRS-INSERM-MIRE “ Sciences biomédicales, santé, société  »
.Membre nommé de la commission Avenir de l’INSERM (2002-2003)
.Membre nommé de l’intercommission INSERM n°2 “ Santé mentale et maladies psychiatriques : mécanismes biologiques, approches cliniques, facteurs de vulnérabilité et de protection ” (2000-2002)
.Membre du groupe de réflexion sur l’élargissement des missions de l’OFDT (MILDT), 2000-2001
.Membre du collège scientifique de l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT) de 1995 à 2002

Activités éditoriales

. Membre du comité de rédaction des revues EspritAlcoologie et AddictologieMédecine/Science (Inserm) . Coresponsable des revues Sciences sociales et CFDT Cadres.

Publications

Ouvrages

  • Ehrenberg A. (2010), Det Udmattede Selv. Depression og Samfund [Traduction de “La Fatigue d’être soi” en danois], Copenhague, Informations Forlag, mars.
  • Ehrenberg A. (2010) La Société du malaise, Paris, Éditions Odile Jacob, 439 p.
  • Ehrenberg A. (2009) The Weariness of the Self. Diagnosing the History of Depression in the Contemporary Age [La Fatigue d’être soi, Montreal, McGill-Queen’s University Press, 2009, 305 p. (voir flyer en bas de page pour commande)
  • Ehrenberg A. (2004) Das Erschöpfte Selbst. Depression und gesellschaft in des Gegenwart [La Fatigue d’être soi. Préface d’Axel Honneth]. Frankfort ; New York : Campus Verlag GmbH, 305 p.
  • Ehrenberg A. (2000) La fatiga de ser uno mismo. Depresion y sociedad, Buenos Aires, Nueva Vison, 303 p.
  • Ehrenberg A. (1999) La Fatica di essere se stessi. Depressione et società, Torino, Einaudi, 320 p.
  • Ehrenberg A. (1998). La Fatigue d’être soi : dépression et société, Odile Jacob, 318 p. ; [réédition 2000 complétée par une bibliographie] Odile Jacob Poche, 414 p., (Poches) [ouvrage traduit en italien, espagnol, allemand, anglais].
  • Ehrenberg A. (1995). L’Individu incertain, Paris, Calmann-Lévy, 351p. (Essai. Société) ; [réédition 1996] Paris, Hachette Littérature, 351 p. (Pluriel : Poche) ; [réédition 1999] Paris, Hachette Littérature, 351 p. (Pluriel).
  • Ehrenberg A. (1991). Le Culte de la performance, Paris, Calmann-Lévy, 323 p. (Essai et société) ; [réédition 1995] Paris, Hachette Littérature, 323 p. (Pluriel).
  • Ehrenberg A. (1983). Le Corps militaire : Politique et pédagogie en démocratie, Paris, Aubier Montaigne, 212 p.

Direction d’ouvrages et de revues scientifiques

  • Ehrenberg A., Lovell A. M. (2001). La Maladie mentale en mutation : psychiatrie et société, Paris, Éditions Odile Jacob, 311 p. (Sciences humaines).
  • Ehrenberg A. (1998). Drogues et médicaments psychotropes : le trouble des frontières. Paris, Esprit, 266 p. (Société).
  • Ehrenberg A. (1996). Vivre avec les drogues : régulations, politiques, marchés, usages, Communications, n°62 (avril), Paris, Seuil, 275 p.
  • Ehrenberg A., Mignon P. (1992). Drogues, politique et société, Paris, Le Monde Edition ; Paris, Éditions Descartes, 368 p.
  • Ehrenberg A. (1992) Penser la drogue, penser les drogués. I. Etat des lieux, Paris, Editions Descartes, 213 p.
  • Ehrenberg A., Schiray M. (1992). Penser la drogue, penser les drogués. III. Bibliographies, Paris, Éditions Descartes, 264 p.
  • Ehrenberg A. (1991). Individus sous influence : drogues, alcools, médicaments psychotropes, Paris, Esprit, 355 p. (Société).
  • Ehrenberg A. (1980). « Aimez-vous les stades ? » Les origines des politiques sportives en France (1870-1930), Recherches, n° 43 (avril), 280 p.

À PARTIR DE 2004…

Contributions à ouvrages collectifs

  • Ehrenberg A., Psychische Gesundheit und das Dilemma des Autonomie. Persölicge Leiden und socziale Beziehungen, in : K. Münch, D. Munz, A. Springer (eds.), Die Fähigkeit, allein zu sein. Zwischen psychoanalytischen Ideal un gesellschaftlicher Realität , Psychosozial Verlag, 2009, p. 35-50.
  • Ehrenberg A., Du culte de la performance à la fatigue d’être soi : travail, sujet, dépression, in : F. Heidenreich, J.-C. Monod, A. Oster (eds.), Arbeit neu denken/Repenser le travail, Berlin, LIT Verlag, 2009, p. 198-209 (Kultur un Technik, 15).
  • Ehrenberg A. (2008), « La quête du self idéal. Psychothérapie, narcissisme et individualisme aux États-Unis », in : Champion F. (dir.) Psychothérapie et société, Paris, Armand Colin, p. 289-315. (Sociétales)
  • Ehrenberg A. (2007). L’individu narcissique : une chimère sociologique ?, in P. Pédrot et M. Delage (dir), Individualisme, normes et vulnérabilité, Presses universitaires de Grenoble, p.
  • Ehrenberg A. (2006). « Dépression » et « Performance » In : S. Mesure et P. Savidan (dir.), Dictionnaire des sciences humaines, PUF, 1275 p. (Quadrige Dicos Poche).
  • Ehrenberg A. (2006). Le cerveau de l’individu Neurosciences, psychiatrie, individualisme, In : J. Collin, M. Otero, L. Monnais et R. Coignard-Friedman (dir.), Le médicament au coeur de la socialité contemporaine. Regards croisés sur un objet complexe, Québec, Presses de l’Université du Québec, 310 p. (Problèmes sociaux, interventions sociales).
  • Ehrenberg A. (2006). Gesellschafttlicher Kontext, In : Stoppe, G., Bramesfeld, A., Schwartz, F.-W (Eds.), Volkskrankheit Depression ? Bestandsaufnahme und Perspektiven, Heidelberg, Springer Verlag, 475 p.
  • Ehrenberg A. (2005). De l’interdit symbolique au dysfonctionnement cérébral : une nouvelle querelle du sujet ? In : M. Reynaud, D. Bailly, J.-L. Venisse (dir.), Médecine et addictions, Paris, Masson, 312 p. (Médecine et psychothérapie).
  • Ehrenberg A. (2005). La question mentale In : J. Furtos et C. Laval (dir.), La Santé mentale en actes : de la clinique au politique, Paris, Eres, 357 p.
  • Ehrenberg A. (2005). Individu, cerveau et psychotropes. In J. Collin & M. Otero (Eds.), Psychotropes et société.
  • Ehrenberg A. (2004). La dépression, In : Lecourt D (dir.), Dictionnaire de la pensée médicale, Paris, PUF, 1312 p. (Grands dictionnaires).

 

AE_Espritjanv2008
  • Ehrenberg A. (2007), Épistémologie, sociologie, santé publique : tentative de clarification / Epistemology, sociology, public health : how to clarify ? Neuropsychiatrie de l’enfance et de l’adolescence, vol. 55, p. 450-455.
  • Ehrenberg A. (2007). « Itseksi Tulemiseen uupuminen. Yhteiskunnallis-Historiallinen Näkökulma Masennukseen [The weariness of becoming oneself. A sociological perspective on depression], T & E : Tiede & Edistys, 2007, vol.3, n°2, p. 89-102.
  • Ehrenberg A. (2006). « Malaise dans l’évaluation de la santé mentale », Esprit, mai, p. 89-102.
  • Ehrenberg A. (2006). « Santé mentale : malaise dans l’évaluation », Médecine/Science, 22 (5) mai, p. 548-563.
  • Ehrenberg A. (2005). « La plainte sans fin, Réflexions sur le couple souffrance psychique/santé mentale », Cahiers de recherche sociologique, p. 17-42.
  • Ehrenberg A. (2005). « Le grand renversement », Annales médico-psychologiques, 163 (3-4), p. 364-371. [En ligne] (réf. 17/01/06).
AE_Espritjuillet2005
  • Ehrenberg A. (2005). « Agir de soi-même », Esprit, juillet, p. 200-209.
  • Ehrenberg A. (2004). « Depressao, doença da autonomia ? Entrevista de Alain Ehrenberg a Michel Botbol », Agora, Estudos em teoria psicanalitica, 7 (1), janvier, p. 143-153. [En ligne] http://www.scielo.br/scielo.php?scr… (ref. 17/01/07).
  • Ehrenberg A. (2004). « ll cervello dell’individuo : neuroscienze, psichiatria, individualismo ». Rivista sperimentale di freniatria. La rivista della salute mentale, CXXVIII (3), 34 p. [En ligne, accès codé] http://www.francoangeli.it/riviste/…(ref. 29/03/07).

 

AE_EspritIntronov2004
  • Ehrenberg A. (2004). « Introduction du dossier Les guerres du sujet « , Esprit, novembre, p. 74-85.

 

AE_Espritnov2004
  • Ehrenberg A. (2004). « Le sujet cérébral », Esprit, novembre, p. 130-155.
AE_Espritmai2004
  • Ehrenberg A. (2004). « Les changements de la relation normal-pathologique. À propos de la souffrance psychique et de la santé mentale », Esprit, mai, p. 133-156.
  • Ehrenberg A. (2004). « Remarques pour éclaircir le concept de santé mentale. Point de vue », Revue Française des affaires sociales, n° 1, janvier-mars, p. 77-88. [En ligne] http://www.sante.gouv.fr/drees/rfas… (réf. 17/01/07).

Articles dans des revues sans comité de lecture

  • Ehrenberg A. (2008) Les chimères du cerveau social, Sciences Humaines, novembre 2008, p. 42-44.
  • Ehrenberg A. (2007). Depression : Unbehagen in der Kultur oder neue Formen der Sozialtät, Texte zur Kunst, nr. 65, p. 56-65. (article en anglais et allemand).
  • Ehrenberg A. (2005). La santé mentale, Cahiers français, n°324, janvier-février, p. 14-20.
Ehrenberg.Cadis
  • Ehrenberg A. (2007)Sciences neurales, sciences sociales : de la totémisation du soi à la sociologie de l’homme total, Colloque international et pluridisciplinaire Sciences sociales en mutation, du 3 au 6 mai 2006 à Paris , in : Wievorka M. (dir.), Les Sciences sociales en mutation, Auxerre, Éditions Sciences Humaines, 2007, p. 385-397.
  • Ehrenberg A. (2006). « Société individualiste et règle sociale », in 40e Rencontres internationales de Genève, Le Futur de l’autorité, L’Âge d’Homme, Genève.
  • Ehrenberg A. (1997), « Parler, c’est se délivrer – De la télévision comme raccourci herméneutique », Colloque Désir et image de l’INA/Rectorat de Paris, Sorbonne, 14 décembre 1996, Publications de l’INA.
AE_LeMonde08
  • (2010), « L’individu souffrant et l’individu conquérant : narcissisme et idéal », entretien avec Philippe Petit (France Culture) dans La fabrique de l’humain, 18 février 2010.
  • (2008), « Attention à la confusion entre l’homme social et l’homme biologique. » Entretien pour Le Monde, 15 janvier 2008. (PDF ci-joint)
  • Ehrenberg A. « Depression und Demokratie : Nur glücklich zu leben ist unvorstellbar, Tageszeitung », 13 juillet 2008, http://www.taz.de/1/debatte/theorie/artikel/ 1/ nur-gluecklich-zu-leben-ist-unvorstellbar/
  • (2006), « L’individu déchiré », entretien avec Le Monde, 20 mai 2006.
  • (2006). “Santé mentale, trouble de l’évaluation.” Entretien pour Libération, 5 avril 2006.
  • (2006) Ehrenberg A., « La dépression, un succès médical et social », entretien avec Panorama du médecin, 20 mars 2006.
  • (2005), Entretien pour la revue Informations sociales, n°126 ( août) 2005.
  • (2004), « La dépression, naissance d’une maladie », entretien pour le magazine L’Histoire, n°285 (mars) 2005.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Go Top