Instituts et organismes

- Affective Sciences Swiss National Center of Competence in Research
« Understanding how emotions affect the way individuals and societes behave. »
Cette institution rassemble des chercheurs issus des différentes disciplines du domaine des sciences humaines humaines et sociales pour étudier le rôle des émotions dans la vie sociale et comprendre comment ces émotions affectent les comportements et les prises de décisions des individus et plus globalement de la société.

- European Neuroscience and Society Network
Fondé par l’European Science Foundation et soutenu par des chercheurs du BIOS Centre et LSE, le réseau est conçu comme un forum multidisciplinaire pour diffuser les implications économiques, politiques et sociales des développements des neurosciences, champ de recherche dont les avancées sont sans précédent depuis les vingt dernières années.

- EMCDDA : European Monitoring Centre for Drugs and Drugs Addiction/ OEDT : Observatoire européen des drogues et toxicomanies
L’OEDT a pour vocation de donner à l’UE et aux États membres une vue d’ensemble factuelle du phénomène de la drogue en Europe ainsi qu’un cadre commun d’informations qui alimente le débat sur la drogue. L’OEDT offre aux décideurs politiques la base d’informations scientifiques dont ils ont besoin pour rédiger les lois et stratégies en matière de drogue. L’observatoire aide aussi les professionnels et les chercheurs à déterminer avec précision les meilleures pratiques en la matière ainsi que les nouveaux domaines à analyser.

- DREES/MiRe (Direction de la Recherche, des Études, de l’Évaluation et des Statistiques) du Ministère de la santé et de la protection sociale.
Cliquer sur « Etudes statistiques » dans le menu pour accéder aux publications de la DREES.

- Fondation MGEN
Structure de recherche en santé publique originale, la Fondation qui s’appuie sur une mutuelle, la MGEN, a pour objet de promouvoir la santé publique au niveau national et international.

- GIS Épidémiologie en santé mentale
Créé en mars 2005 à l’initiative du ministère de la santé, le GIS vise à favoriser en France le développement de la recherche clinique et épidémiologique en psychiatrie et en santé mentale. Il rassemble les principaux producteurs de données dans ce champ soit la DREES, L’INSERM , le CNRS , l’InVS , l’INPES , l’IRDES , la FNORS , l’OFDT et la fondation MGEN et est soutenu financièrement par la DGS , la DREES et l’InVS.
Une convention constitutive précise son organisation (un comité directeur et un conseil scientifique) et ses missions. Le GIS doit notamment repérer les études et travaux menés en France, favoriser les partenariats. Il doit également « conduire des travaux permettant de dégager des problématiques de recherche, à partir des besoins de la santé publique exprimés par les directions d’administration centrale du ministère ».

- Institut de recherches scientifiques sur les boissons (IREB)
Fondé en 1971, l’IREB est un organisme de recherches et une source de documentation et d’information sur l’alcool. Depuis 1993, l’IREB participe à un groupe de travail afin de faire le point sur les données disponibles en matière d’alcoologie en France, tant au niveau de la consommation qu’au niveau des conséquences liées à une surconsommation.

- Institut de santé publique, d’épidémiologie et de développement (ISPED). Université Victor-Ségalen Bordeaux 2. Bordeaux.

- Institut de recherche en santé publique (IReSP).
Le GIS-Institut de Recherche en Santé Publique Mis en place à partir d’une initiative de l’Inserm, le GIS-IReSPtructure répond à la volonté des institutions partenaires du GIS de développer et de promouvoir la recherche en santé publique.L’objectif général de cette structure est de constituer une communauté scientifique de taille internationale capable de répondre au développement souhaité de la recherche en santé publique et de contribuer aux nouveaux dispositifs mis en place par la loi du 9 Août 2004 relative à la politique de santé publique.

- Mission de la Recherche (MiRe)
Créée en 1982, la Mission de la Recherche (MiRe) est l’une des plus anciennes structures visant à mettre en oeuvre une politique de recherches incitatives au sein d’un ensemble ministériel, en l’occurrence celui de la santé et des affaires sociales. En 1998, elle a intégré la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES) à sa création en devenant la Mission de la Recherche.

- Mission interministérielle de lutte contre la toxicomanie
Créée en 1982 et placée sous l’autorité du Premier ministre, la MILDT est chargée d’animer et de coordonner les actions de l’État en matière de lutte contre les drogues et les toxicomanies, en particulier dans les domaines de l’observation, de la recherche, de la prévention, de la prise en charge sanitaire et sociale, et également de la lutte contre la drogue.

- Mission Nationale d’Appui en Santé Mentale MNASM
Mise en place en 1993 et confiée au Docteur Gérard Massé suite à la parution de son rapport  » la psychiatrie ouverte, une dynamique nouvelle en santé mentale « , la Mission Nationale d’Appui en Santé Mentale (MNASM) contribue à l’évolution des dispositifs de santé mentale depuis maintenant plus de 14 ans. Elle est constituée d’une équipe pluriprofessionnelle de membres permanents et d’une quarantaine de correspondants travaillant dans le champ de la psychiatrie dans les établissements de l’ensemble du pays.

- National ClearingHouse for alcohol and Drug Information (NCADI). US Department of Health and Human Services, Substance Abuse and Mental Health Services Administration.
Samhsa’s NCADI est la source d’information nationale de prévention contre les substances illicites et de traitement des addictions.

- National Institute of Drug Abuse(NIDA).
Le NIDA est un des composants du NIH (US) et a pour objet l’étude des produits addictifs et des toxicomanies.

- National Institute of Mental Health(NIMH).
Le NIMH est un des composants du NIH (US) et a pour objet de contribuer au traitement de la maladie mentale et des désordres du comportement par le développement de la recherche sur le cerveau, l’esprit et le comportement.

- Observatoire français des Drogues et des Toxicomanies (OFDT)

- Pôle « Santé » du Ministère des affaires sociales, du travail, et de la solidarité et du Ministère de la Santé, de la Famille et des personnes handicapées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Go Top